Communiqués de presse relatifs au Gouvernement wallon du 23 février 2017

Le Gouvernement wallon distingue du Mérite wallon le Carnaval de Binche 

Ce jeudi 23 février, sur proposition du Ministre-Président Paul Magnette, le Gouvernement wallon a décidé d’élever le Carnaval de Binche au rang d’officier du Mérite wallon. La distinction sera remise par le Ministre-Président, dans la Cité du Gille, ce 28 février, à l’occasion du Mardi gras, temps fort de l’événement.

Pour rappel, le 23 mars 2011, le Parlement wallon adoptait à l’unanimité un décret instituant la distinction du Mérite wallon. L’objet de cette distinction officielle est de consacrer la reconnaissance des autorités wallonnes envers toute personne, physique ou morale, dont le talent ou le mérite fait honneur à la Wallonie dans une mesure exceptionnelle et contribue à son rayonnement.

Sur cette base, chaque année, le Gouvernement arrête la liste de la promotion qui est présentée lors de la cérémonie de septembre organisée à l’Élysette, le jeudi précédant les fêtes de Wallonie. Six promotions ont été présentées à ce jour, consacrant 214 récipiendaires s’étant illustrés dans les domaines de l’économie, de la science, de la recherche, du social, de la culture, du sport ou de l’action civique. La prochaine cérémonie se tiendra le 14 septembre 2017.

Parallèlement, en 2015, le Gouvernement a décidé de distinguer séparément un petit nombre de grandes manifestations emblématiques de notre folklore authentique qui rythment la vie de leur ville ou bassin mais participent aussi puissamment à la diffusion de l’image de notre Région. Le Gouvernement wallon tient ainsi à mettre en exergue leur rôle d’ambassadeur de la Wallonie.

La (jeune) tradition veut que cette remise se fasse « en site » lors d’un temps fort de l’activité folklorique.

En 2015, le Gouvernement wallon a ainsi distingué les ducasses de Mons et d’Ath, toutes deux reconnues comme patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco. En 2016, il a mis en exergue la tradition sept fois centenaire des échasseurs namurois, à l’occasion de L’Européade de folklore, ainsi que Tchantchès, figure liégeoise bien connue, emblématique de l’esprit wallon.

Cette année, le Gouvernement a choisi d’ajouter à cette liste courte des manifestations folkloriques distinguées du Mérite wallon, le célèbre Carnaval de Binche, attesté depuis le xive siècle et lui aussi reconnu comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité, en 2003.

Plus d’informations sur la distinction du Mérite wallon et ses récipiendaires :

 http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/distinction-du-merite-wallon

 

Restauration du Château de Lannoy à Antoing

Sur proposition de Maxime PREVOT, Ministre wallon du Patrimoine, le Gouvernement wallon a octroyé un subside qui permettra de restaurer tant les intérieurs que les extérieurs du Château de Lannoy à Antoing.

Classé depuis 1950, le château actuel succède à plusieurs constructions érigées à partir du 12ème siècle. Sur les ruines de l’ancien château fort, Jacques des Enffans de Vincourt fit bâtir, vers 1560, un château de style traditionnel. Cependant, le château tel qu’il apparait aujourd’hui est l’œuvre de Louis Philippe des Enffans de Vincourt qui entreprit, dès 1760, de faire reconstruire le château.

De style classique français, il est bâti en briques et en pierres de calcaire sur un soubassement biseauté. Il s’agit d’un remarquable témoin de l’architecture du 18ème siècle par son homogénéité, son authenticité et son élégance classique. Son intérieur témoigne également de l’art de faire et de l’art de vivre du milieu aristocratique du 18ème siècle.

Afin de conserver cet authentique bâtiment, des travaux de restauration sont à présent absolument nécessaires, notamment en ce qui concerne :

  • la toiture : remise en état des lucarnes abimées par des réparations ponctuelles pour empêcher des infiltrations ;
  • les charpentes : entretien général ;
  • les maçonneries : renforcement du balcon, mise en place d’une feuille de plomb sur le bandeau en pierre de la façade, remplacement de joints défectueux et réparations de pierres défectueuses par greffon.
  • Le montant de ces travaux s’élève à  1.580.430 € TVAC, subsidiés par la Wallonie à concurrence de 822.830 € TVA et frais généraux compris, dans le cadre de la politique menée par le Ministre Maxime PREVOT en matière de Patrimoine.

 

Nouveau coup de pouce du Gouvernement wallon aux lacs de l’Eau d’Heure 

Dans le cadre du développement touristique du site des Lacs de l’Eau d’Heure, le Gouvernement wallon, sur proposition du Ministre du Tourisme René COLLIN, a décidé d’octroyer plusieurs subsides à l’ASBL « Les Lacs de l’Eau d’Heure ». 

Pour rappel, le Groupe LAMY et l’ASBL « Les Lacs de l’Eau d’Heure » avait décidé d’unir leurs forces pour la construction d’une résidence appart’hôtel de l’ordre de 70 chambres et d’un centre de séminaire. Le financement de l’hôtel est pris en charge par le groupe LAMY et celui du Centre de séminaire par l’ASBL. La première phase d’investissement public, concernant le gros œuvre fermé du centre de séminaire, a été finalisée grâce à un cofinancement européen en 2015. Une deuxième subvention, en 2016, avait permis d’aménager l’intérieur.

Le premier subside octroyé aujourd’hui s’élève à 300.000 euros et permettra de construire une cuisine et d’aménager les abords du centre de séminaire. Cette nouvelle infrastructure augmentera encore l’attrait du site des Lacs de l’Eau d’Heure comme destination de villégiature, notamment à destination des entreprises qui pourront désormais organiser des séminaires, événements ou « incentive » résidentiels.

Le second dossier approuvé par le Gouvernement wallon concerne une subvention de 350.000 € pour l’aménagement de parkings afin d’améliorer la mobilité sur le site. 

Enfin, le Ministre René COLLIN a également accordé deux autres subventions à savoir 150.000 € pour des travaux d’équipements pour la gestion, l’entretien et la sécurité du site ainsi que 200.000 €  pour l’achat d’une billetterie pour notamment le Bike Park, l’espace balnéothérapie et l’Aquacentre.

Au total, c’est un budget d’1.000.000 € qui est dégagé pour un développement touristique durable du site des Lacs de l’Eau d’Heure. Pour René COLLIN, investir dans les infrastructures contribue à faire de la Wallonie une destination touristique d’excellence !