Communiqué de presse – Programme FEDER 2014-2020 de la Wallonie

Equipement de zones d’activité économique, développement urbain, infrastructures, projets de recherche, assainissement de friches, efficacité énergétique, … À travers les multiples projets soutenus, le programme FEDER constitue un des principaux outils de développement de la Wallonie. Ce jeudi 21 mai, les Gouvernements de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont tenu une réunion commune à Namur durant laquelle les ministres ont adopté la sélection des projets du programme FEDER 2014-2020 de la Wallonie.

Le FEDER - ou Fonds Européen de Développement Economique et Régional - est un outil de cofinancement public Régions-Europe destiné à soutenir des programmes de développement locaux. Créé en 1975, il a connu différentes programmations visant à améliorer l’attractivité des territoires, à renforcer la cohésion économique et sociale entre les régions de l’Union européenne et à accompagner les mutations économiques que traversent certaines régions.
Pour notre région, le programme est doté pour la période 2014-2020 d’un budget de 1,7 milliard € dont la Wallonie est le principal contributeur. L’Europe intervient pour 40% dans le financement des projets.
La précédente programmation a permis de soutenir plus de 1.000 projets. 10.000 emplois directs et plus de 2.700 entreprises ont été créés. Elle a permis l’amélioration de l’attractivité de 23 pôles urbains et de l’accessibilité de 12 zones d’activités. Un soutien en matière de recherche a été apporté à 674 entreprises ainsi qu’à 21 centres reconnus au niveau international.

Dans un souci de cohérence, la programmation 2014-2020 s’inscrit dans la stratégie du plan Marshall et dans la continuité de la précédente. Elle présente néanmoins des spécificités issues des recommandations des différentes évaluations menées lors de la programmation 2007-2013.
Parmi les spécificités de la nouvelle programmation, on retrouve une concentration géographique renforcée autour de 12 villes prioritaires. Une concentration thématique est également opérée, conformément à la demande des autorités européennes, visant prioritairement l’efficacité énergétique, la transition vers une économie bas carbone, l’innovation et l’accès aux formations de qualité. Les projets concrets soutenus sont donc repartis suivant ces axes, au cœur même de la stratégie de développement wallonne.
Précision importante, pour assurer l’objectivité et la transparence de ses décisions, le Gouvernement a confié, comme pour les programmations précédentes,  le soin de la sélection à une task force indépendante, composée d’experts du monde universitaire et de représentants du monde de l’entreprise. C’est ce groupe de travail qui a examiné et sélectionné les projets. Le Gouvernement wallon ne peut déroger à ces choix qu’à hauteur de maximum 5%. Le groupe de travail a entamé ses travaux en juin 2014 et les a clôturés au début du mois de mai 2015.
Le dossier de presse joint contient plusieurs fiches reprenant des informations détaillées et regroupés par thèmes.